english version
   

Jean-Pierre Couprie a choisi la singularité dans sa façon de peindre : il nourrit la toile de son imaginaire et cisèle sa peinture au fil de généreux camaïeux de couleurs qu'assiste sa science consommée du dessin bien architecturé, au service de perspectives et de plans parfaitement maîtrisés.

Ainsi se précise le charme urbain de motifs au brio lyrique et valeureux, qu'il soit contemporain ou historique, sous une touche à l'ampleur magique et rigoureusement placée que Jean-Pierre COUPRIE voue à la lumière, aux reflets, à la poésie, tel un peintre qui se ferait orfèvre.

André Ruellan, critique d'art

http://www.art-culture-france.com
   
Pour Jean-Pierre Couprie, né à Angoulême en 1941, l'empreinte du Nord sur sa peinture est passée par les mots des poètes et des écrivains du "plat pays".
Graveur, graphiste en architecture, sa maîtrise technique l'a conduit à produire, en 250 expositions, une oeuvre extrêmement personnelle, ignorant les modes et les tendances, structurée au couteau, avec une précision de laser, qui lui permet d'aborder tous les thèmes liés à son observation du monde et à ses références musicales et littéraires.
Un univers fait de lumières mouvantes, de vent et d'eau, d'où, surgissent des villes, des beffrois, des usines et des canaux qui nous révèlent l'intense et puissante poésie du Nord.

Salon As'Art - Logis de Plaisance - Barbezieux

http://www.espinoa.com

 

Sa lumière est comme les projecteurs d’un régisseur de théâtre. Elle allume les zones d’ombre et donne leur noblesse aux lieux simples que nous côtoyons trop pour les voir encore. Cette lumière qui enlumine la mer du Nord dans les marines surréalistes peintes par Couprie. Ces marines sont un espace - temps indéterminé dans lequel on croise des beffrois et des villes fantastiques. On y voit flamber des fulgurances qui font penser à Turner.

Couprie sait aussi nous ouvrir des « sas » de calme avec ses marines et ses compositions sur Bruges et Venise, ses perspectives de canaux, ses paysages de Flandre rythmés par les saisons. Une suite d’invitations au voyage…

René Bonnet

http://www.centre-jacques-brel.com
   

Le peintre Jean-Pierre Couprie est un explorateur de la ville. Une ville conçue par lui comme un espace géographique de son imaginaire. Une ville que symbolise parfaitement la grande communauté urbaine de Lille – Roubaix – Tourcoing, parce qu’il a pu la saisir d’année en année dans ses décors immuables et dans ses mutations industrielles et contemporaines. Une ville parfois réinventée, aux mille et un détails de briques colorées comme il y en a tant à découvrir dans le foisonnement des balcons et des encorbellements, sur les façades des boulevards de Valenciennes, Arras ou Cambrai.

Samuel Petit

http://www.lavoixdunord.fr